Apprendre à l’aimer

6 mois se sont écoulés …

6 mois après, je peux enfin dire que l’amour que je porte à MiniDino est énorme. Que je donnerai tout pour lui, que je ferai tout pour lui. Je comprend enfin qu’il fasse partie de ma vie, qu’il fasse partie de moi … Comme si quelque part, il avait toujours été la, que je l’avais toujours aimé.

IMG_3825

Et pourtant …

Tout au long de la grossesse, je n’ai ressenti que du désagrément. Je n’ai pas aimé être enceinte. (et je sais déjà que non je ne repasserai pas par cette case, il en existe bien d’autres). Non pas du fait que cela m’ai rendu malade les 3 premiers mois à en mourir, non pas non plus parce que je me suis sentie comme une baleine (je n’ai pris que 8 kgs tout au long de ma grossesse et j’en ai reperdu 15 …), ou que je ne pouvais plus rien faire de mes journées (je suis allée en festival électro, au restaurant, j’ai écrit, lu, fait des balades. Tout un tas de choses en fait ^^) Mais tout bêtement parce que le fait d’être enceinte ne m’est pas apparu comme une révélation pour mon couple ou mon futur. Cela s’est un peu imposé à moi-même, nous-même. Mais bon, je ne vais pas tout vous raconter une fois de plus (pour ceux qui n’aurait pas suivi le pourquoi du comment, je vous invite à lire mon article : la grossesse et moi).

Puis ce fut le jour J.  Aucune panique quand j’ai senti les premières contractions. J’ai pris ma douche, fais la vaisselle, nourri le chien et les chats, mis mes affaires dans la voiture et pour finir un petit déjeuner car je savais que je n’allais pas pouvoir manger avant le soir voire plus …

Au moment de l’accouchement, je n’ai ressenti qu’un fort soulagement. Oui, je le dis haut et fort. La grossesse ayant été des plus désagréable, je ne pensais qu’à cette future délivrance. Puis la façon de me le poser sur le ventre … Genre le boucher qui te jette son bout de viande visqueux sur l’étal … L’image n’est pas superbe … Mais elle représente bien la scène. J’ai ressenti cette boule chaude et grise (oui un peu comme Mickael Jackson !) et je dois dire que j’ai trouvé tout cela désagréable … (oui mère indigne que je suis de dire ce genre de chose).

J’ai aperçu le haut de son crâne (avec une quantité fabuleuse de cheveux), des doigts, des pieds (si minuscules), puis enfin ses yeux … ses yeux qui ressemblaient tant à ceux de son père !

Et puis, ils me l’ont pris pour le nettoyer etc … me laissant seule dans la salle d’accouchement pendant presque 2h … Me laissant seule avec mes pensées, mon ressenti.

Mais ce bébé si gris, si petit … Je ne l’ai pas aimé de suite.

Je l’avoue, j’étais perdue, confuse même. Comment aimer un être que l’on ne connait pas et que l’on a jamais vu auparavant ? Pour moi c’était quelque chose que l’on choisi, qui n’est pas inné.

Je ne peux même pas dire que ce dernier m’agaçait … Il a fait ses nuits depuis le premier jour, ne pleure, râle que très peu, mange très bien, toujours souriant, qui joue tout le temps, demande des calins que quand il en ressent le besoin, « parle » beaucoup, de nature très curieuse, très éveillé pour son âge. Un bébé parfait.  Et même après avoir passé 10 ans en tête à tête avec son père, on aurait pu croire que j’aurai eu du mal à lui donner sa place au sein de notre couple, de notre famille. mais non. J’ai fait tout ce qu’une maman doit faire, tout en continuant mon rôle de d’épouse, de femme et de mère.

Le premier mois, je comptais les heures, les jours … J’effectuais mon rôle de maman comme un salarié qui n’aime pas son entreprise. Et ce fut très dur. On m’a dit que j’étais dans la période dite « babyblues ». Oui j’ai pu l’être, pendant un moment je le conçois. Mais il y avait plus que ça.

Un babyblues est une période de questionnement et de doutes. mais généralement cela s’arrête sur le fait de savoir si l’on va y arriver, si l’on va être une bonne mère (je vous rassure il n’y a pas de mère parfaite, alors ne stressez pas et faite de votre mieux 😉 Il ne faut pas se mettre la pression), la fatigue prend le dessus, le stress aussi. On se pose rarement la question de savoir si l’on va aimer son enfant en fin de compte.

Moi oui. Et psychologiquement, ça met un coup au moral. On ne dit rien, on se tait de peur d’être jugée. On fait comme si tout allait bien. mais la question demeure.

Ce petit être qui arrive et chamboule toute une vie. Une vie que l’on a construite suivant un modèle, son modèle et qu’il faut se ré-apprivoiser. Tout recommencer. Enfin non pas tout. Mais changer, S’adapter.

Mais peu à peu, j’ai appris à le connaitre, à l’observer, le materner … et là ce fut un grand bouleversement ! Tout a été chamboulé du tout au tout. Mon coeur s’est enfin mis en route pour ce petit bout de moi que j’avais fabriqué et depuis on ne l’arrête plus de battre. Je l’aime à un tel point que je ne saurai le décrire.

C’est peut être cela devenir mère. Se sentir mère.

On parle assez peu de ce sujet (que ce soit sur le net ou ailleurs), j’ai l’impression que ce dernier est un sujet tabou … Peut être assez mal compris par l’entourage. Mais il faut savoir que chez certaines femmes aimer n’est pas inné … Qu’apprivoiser son enfant n’est pas une chose des plus aisée. Il faut du temps.

Mais au final, le résultat est la … Aimer son enfant est la plus belle chose qui soit !

9 Commentaires

  • Banoffee dit :

    Merci pour ton « retour d’expérience », d’avoir su mettre des mots sur tes émotions, ton évolution et l’apprivoisement de MiniDino 🙂
    Banoffee Articles récents…Boîte aux lettres en ‘fêtes’My Profile

  • Aude dit :

    C’est la 1ere fois que je lis ton blog. C’est via hello coton.
    Ce que tu dis est tellement vrai et tellement mal perçu par les gens, alors que je trouve cela à la limite, inné….On n’aime pas forcement qqlun à la 1ere seconde.
    Pour mon premier, j’ai appris à l’aimer en grandissant avec lui. Ce n’est pas que je ne l’aimais pas, mais simplement, on ne sait pas. Comme tu dis, ca vient tout seul……….
    Pour mon deuxième, par contre, je savais et justement j’en ai profité à fond des le debut, parceque je savais que ca passait vite.

    un jour qqlun m’a dit que de toute facon, toutes les meres avaient l’instant maternel, que l’accouchement et le fait de le sentir vivre en soit faisaient que c’etait inné. Je lui ai repondu que c’etait faux :
    1) parceque moi, c’etait venu au fur et à mesure
    2) quid des mamans qui adoptent??? et pourtant elles les aiment autant que si c’était leur chair….

    bref, merci d’en parler, parceque cela ne devrait pas être un tabou et nous ne sommes pas de mauvaises meres 🙂

  • Il est magnifique ton article… Tu m’as foutu les larmes… Je te comprends, et envoie méchamment bouler quiconque te jugeras, ces sentiments t’appartiennent et n’ont rien de honteux, surtout comme tu les décris.
    La photo est magnifique, quel sourire ce petit !! <3

  • Mlle K dit :

    J’aime tellement être enceinte, mais je peux comprendre que le début n’est pas simple, il faut apprendre à se découvrir et je pense que vous vous êtes bien trouvé !

  • Laetitia dit :

    Je comprends que chaque mère puis vivre différemment la grossesse, l’accouchement et le devenir maman. Je trouve ça intéressant de voir d’autres points de vue que le sien. Merci pour ton article et félicitations pour cette une sur HC !

  • MamzelDree dit :

    C’est vrai que c’est un sujet tabou, parce que c’est facile d’émettre un avis… Mais d’un autre coté, c’est effrayant d’avoir un enfant, de s’adapter. Enfin j’imagine hein, n’étant pas encore mère.
    Mais je ne peux qu’essayer de comprendre ce que tu a dû ressentir.
    En tous cas, je fais le parallèle avec « les gens » quand on les rencontre la première fois, on ne tombe pas tout de suite sous le charme, on a besoin de temps pour connaitre les gens et les « sentir », les comprendre. Puis après ils peuvent devenir de fabuleux amis, ou autres.
    Je pense qu’être mère c’est pareil. Il t’a fallu du temps pour t’adapter. Déjà sa conception était une surprise si je me rappelle bien, donc il t’a fallu du temps 🙂 Pour te sentir et te découvrir mère. Et tu as raison d’en parler ! 🙂
    Bisous à vous et à ce magnifique Mini Dino ! <3
    MamzelDree Articles récents…Le Géocaching, ma nouvelle lubie !My Profile

  • Royo dit :

    Très bel article…c’est vrai qu’il a dû falloir du courage pour l’écrire. ..Mais je confirme ,il faut du temps pour ressentir de l’amour pour un petit bout de chou. Moi, je ne suis pas choquée du tout par ce que tu racontes car je suis ta MÈRE et que je t’aime de tout mon coeur .

  • Emma dit :

    J’ai eu des frissons en lisant ton article!
    Ce n’est jamais facile de mettre des mots ses émotions alors chapeau et pleins de love sur toi et miniDino qui au passage est trop mignon <3

  • Julie & Cie dit :

    Jolie découverte de ton blog par le biais de cet article.
    Moi je les ai aimé tout de suite, dès que j’ai su qu’ils étaient là, en moi.
    Mais une fois là, dans notre vie, c’est dur de tout chambouler pour ce petit être. et pourtant!ce qui vient après est tellement chouette!
    L’amour d’une mère est propre à chacune, c’est peut être bien ce que tu décris si bien ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge